#SPIROTOPIE

LE COLLECTIF

On a tous étudié à Québec en architecture et on a fait la maîtrise à l’Université de Montréal ensemble il y a peut-être trois ans. On avait pris l’option d’étudier en exploration numérique, ça c’est surtout de développer des projets à partir d’algorythmes pour développer des formes et des objets… On explorait comment conceptualiser un projet différemment d’une méthode traditionnelle.

L’année passée, on a participé au Village Éphémère. On avait aussi participé à un concours du CCA, on avait pas gagné, mais c’était une belle proposition. La première année, le Village Éphémère était au bassin Peel et on était allés pour s’amuser. L’an passé, on a décidé de proposer quelque chose : on avait fait le projet de la chapelle “Prêtre pas de prêtre, on y va”, le projet a été retenu et on a vraiment aimé l’expérience alors on a décidé de participer encore cette année. Le projet de l’année passée, c’était plus comme un photobooth : tu pouvais te rendre à l’intérieur de la structure pour faire des mises en scène et mettre ça sur les réseaux sociaux, pour garder un souvenir du Village.

 

LE VILLAGE

Cette année, on voulait garder quelque chose de style fête foraine. Pendant la charette, il y avait pas eu beaucoup de propositions pour des jeux, alors c’est quelque chose qu’on a retenu. On est venus avec l’idée de faire une espèce d’arêne pour faire des combats de toupie, faire une espèce d’interface qui devenait une espèce d’objet de contemplation un peu comme un feu de camp : les gens peuvent regarder les toupies, regarder les gens participer, participer eux-mêmes… C’est aussi un jeu où ça prend deux personnes pour manipuler une toupie, alors c’est coopératif, mais en même temps il y a de la compétition et un sens du spectacle.

La construction, c’était intense avec nos horaires chargés… On a d’autre chose aussi, alors on venait le soir, la fin de semaine... L’emplacement du boardwalk jouait beaucoup sur la conception parce qu’on voulait s’installer dans le coin, alors fallait vraiment savoir dans quel angle il allait arriver pour commencer à construire. Finalement, on a réussi, mais on a dû bouger la structure, on était six personnes ! Un autre des avantages, c’était le partage d’outils. La commande collective aussi, c’était une bonne idée. Ça facilitait les choses : on arrivait, tout le bois était déjà sur place, c’était super pratique.

Ce qui était le fun cette année, c’est que tout a été développé comme un tout, ça ressemble beaucoup plus à un village construit dans son ensemble. L’année passée, c’était un peu plus comme un parking à pavillons, tsé ! Là, on pouvait choisir qu’est-ce qui allait être où, quel était le meilleur emplacement… c’est plus organique, plus urbain.

Les gens sont peut-être encore un peu timides pour utiliser les toupies. J’ai l’impression qu’ils se servent plus de la structure comme banc que pour les toupies. Sauf que quand il y a quelqu’un qui là pour initier et animer ça marche super bien ! Y’a une soirée où on voyait vraiment la différence entre les enfants pis les adultes, ceux qui veulent essayer des nouvelles choses… Y’avait une famille, c’était une mère monoparentale avec sa fille, pis sa fille, tsé, c’était quelqu’un qui avait l’air de vouloir essayer plein d’affaires. Elle a joué à la toupie pendant presque deux heures sans arrêt pis je pense qu’elle venait pas d’un milieu favorisé, probablement que pour elle c’était une nouvelle activité qu’elle a pas eu l’occasion de faire ailleurs… Moi, ça m’a fait vraiment plaisir de voir ça.

On a constaté aussi que le côté coopératif ça marche vraiment : les gens se rencontraient, ils devaient se parler pour faire fonctionner les toupies. Il y a des gens qui s’étaient jamais parlés qui se sont rencontrés grâce à l’installation. Ça, c’était cool. On a rencontré pas mal de monde grâce à l’installation. Même dans la soirée d’ouverture après qu’on soit partis, y’a une fille qui est restée pour le fun et elle incitait les autres à jouer, elle partait des combats….

 

LES PROJETS FUTURS


C’est sûr que si il y a une autre édition l’année prochaine, on veut participer !

 

SUIVEZ #SPIROTOPIE SUR FACEBOOK !